Partir en vacances malgré la perte d'autonomie

Richard R.

Changer d'air ? J'aimerais bien ! Partir en vacances est excellent pour le moral mais cela se complique lorsque l'autonomie diminue. Des possibilités existent. Passage en revue des solutions du choix de la destination jusqu'au séjour sur place. Prêt, feu... embarquez !


La destination 



Différentes solutions existent aujourd'hui pour aider les seniors en perte d'autonomie à partir en vacances. Elles se déclinent essentiellement sous 4 formes, il convient donc de définir celle qui correspond le mieux à vos attentes :

  • Etablissements labellisés "Tourisme et handicap". Les hébergements détenteurs de ce label sont conformes aux normes d'accessibilité et sont intégrés à l'offre généraliste. Le but n'étant pas d'être coupé du monde mais bien d'en faire partie ! Au-delà de l'hébergement, ce label vise aussi les espaces de loisirs et de restrauration. Pour trouver un site labellisé, vous pouvez utilisez le moteur de recherche de la DGE en cliquant ici
  • Séjour avec prise en charge pendant le voyage. Des vacances incluant l'accompagnement pendant le voyage par une infirmière et du personnel dédié sont proposées par différents organismes. Une fois sur place des animations et un suivi médical sont généralement assurés. Ces séjours sont organisés entre autres par des associations comme France Alzheimer, par des clubs de retraités ou encore des CCAS (centres communaux d'action sociale). Pour connaître l'offre existante près de chez vous, renseignez-vous auprès du point d'information local (annuaire en cliquant ici)
  • Stations thermales. Certaines stations proposent des cures "répit", telles que la Chaîne Thermale du Soleil. Celles-ci peuvent souvent accueillir à la fois la personne en perte d'autonomie et ses aidants
  • Séjour en résidence adaptée. Certains établissements proposent des déjours dans des résidences spécialement conçues (type EHPAD). Accès facile, douche adaptée, service santé : ces lieux sont étudiés pour faciliter l'accueil des personnes dépendantes et leurs aidants. La vidéo ci-dessous présente l'un de ces sites nouveaux genre :


Prérequis : consulter son médecin traitant 

Vous avez choisi votre lieu de villégiature ? Dernier stop avant le départ : le médecin traitant.

Il est important de le consulter pour anticiper tout éventuel problème sur place :

  • votre état de santé est-il cohérent avec le voyage envisagé : transport, activités prévues... ?
  • des mesures particulières sont-elles à prendre ? Des situations à éviter ? Des aliments à proscrire ?
  • les vaccins ont-ils besoin d'être renouvelés ?

Votre médecin devra vous fournir les éléments suivants :

  • ordonnance habituelle rédigée en double, avec une version en anglais. Cela est nécessaire pour justifier la présence de certains médicaments dans vos valises 
  • certificat médical d'"autorisation de voyager"
  • compte-rendu de votre état de santé, en anglais, qui sera utile au corps médical local en cas d'incident


Nous vous recommandons, par tranquillité d'esprit, de souscrire une assurance voyage, telle que l'assurance multirisques avec rapatriement sanitaire. En cas d'incident, le service d'assistance sera en mesure de trouver des solutions sur place et/ou de vous rapatrier si besoin.


Le transport



Le choix du mode de transport ne doit pas être laissé au hasard, il doit vous être accessible et assurer votre confort. Certains services spéciaux existent dans les gares et les aéroports.

  • Gares : la SNCF a mis en place l'"Accès plus", service dédié d'accueil et d'accompagnement dans les gares. Il s'ait d'un service gratuit pour les personnes en fauteuil roulant ainsi que les détenteurs d'une carte d'invalidité, pensionné-réformé de guerre, priorité, station debout pénible ou de stationnement de véhicule. A noter que la SNCF et la RATP ont de plus créé l'association "Compagnons du Voyage" qui propose un service (payant) d'accompagnement personnalisé
  • Aéroports : des compagnies aériennes mettent en place des services d'accueil et d'accompagnement. C'est par exemple le cas de Hop avec son assistance mobilité réduite. A noter que des agences de voyage spécialisées organisent des vacances adaptées, telle que Travel Age



Une fois sur place 


Vous êtes enfin arrivé(e) à destination, certains départements et communes mettent à disposition des solutions de transport pour les personnes se déplaçant difficilement. Leurs tarifs sont généralement accessibles. 

Vous faites partie des intrépides qui préfèrent découvrir la destination chez l'habitant ? Sachez qu'il est possible d'être hébergé chez des accueillants familiaux. Contre rémunération, ils vous accueillent au sein de leur famille et vous permettent de partager leu quotidien en toute simplicité. 




Partir en vacances est bon pour le corps... et pour le moral ! Comme nous l'avons vu, des solutions existent pour voyager même avec des difficultés de mobilité. Choisissez une destination, préparez votre voyage et vous aussi changez d'air !

20 décembre, 2019

DERNIERS ARTICLES

PARTAGER