Eviter les chutes ? La méthode néerlandaise

Richard R.

La chute est l'un des principaux facteurs de perte d'autonomie. Blessure et traumatisme psychologique, les séquelles peuvent être lourdes. Nous explorons ici la méthode à l'oeuvre aux Pays-Bas pour éviter la chute et voyons quelles réactions adopter si elle survient.

Au pays de la tulipe, on "apprend à tomber"
'

Comme en France, la part de seniors dans la population des Pays-Bas est importante, à hauteur de 20%. Une chute chez cette catégorie de citoyens peut avoir des conséquences dramatiques et coûteuses : hospitalisation, rééducation, aide à domicile... Cela a poussé des thérapeutes à proposer une solution inédite : apprendre aux personnes âgées à "bien" tomber !
Avant tout, ils préconisent la prévention : l'activité physique pratiquée régulièrement permet de maintenir la mobilité du corps et l'équilibre. Parallèlement, ils ont créé des cours de gymnastique spécifiquement adaptés aux plus de 65 ans. L'idée étant de simuler des situations à risque afin d'y évoluer avec plus d'aisance et d'acquérir de bons réflexes. 
Premier défi, le "trottoir belge" qui développe les facultés à marcher sur des surfaces impropres. Chaque volontaire est invité à évoluer sur des chemins présentant des arêtes abimées ou des carrelages manquants. A l'issue de cet exercice, les participants se sentent mieux armés à affronter les véritables obstacles. Ils développent une confiance en eux autant physique que psychologique. 
Deuxième étape, la marche sur pente. Ici chacun est amené à marcher sur une pente à... 45% ! Les plus agiles peuvent même traverser un parcours d'obstacles établi par les thérapeutes. Composé de slaloms et de pirouettes, il permet au senior de gagner en agilité et, en cas de chute, d'apprendre à amortir le choc. L'objectif est de transformer la chute en roulade afin d'en réduire l'impact sur le corps. 
Epreuve finale : la véritable chute... sur un matelas de gym !D'abord au ralenti, le participant apprend à se familiariser avec cette sensation vertigineuse et finit par se confronter à une chute franche. Un bon moyen d'évacuer l'angoisse de tomber et de retrouver souplesse dans son corps. 

Découvrez ce concept en vidéo en cliquant ici


Que faire en cas de chute réelle ?

Immédiatement après la chute 
Un mot d'ordre : ne pas paniquer. Garder son sang froid permet d'analyser la situation correctement et de prendre les bonnes décisions. 
Demandez-vous d'abord pour quelle raison êtes-vous tombé(e) afin d'éviter une nouvelle chute similaire en vous relevant. Un obstacle au sol, un malaise... tentez de comprendre la cause de l'incident.
Définissez ensuite si vous êtes en mesure de vous relever seul(e) et de tenir debout. Vérifiez que vous pouvez tenir fermement sur vos jambes, que vous n'avez ni douleurs ni vertiges. 
Si vous disposez de votre téléphone sur vous, joignez les secours rapidement. S'il est éloigné et que vous n'êtes pas certain de votre capacité à marcher, tentez d'appeler à l'aide ou de ramper jusqu'au téléphone. Inconfortable certes, ce mode de déplacement pourrait éviter un nouvel incident parfois plus compromettant encore. Si vous ne disposez pas de téléphone et êtes en appartement, tentez de vous approcher jusqu'à votre porte d'entrée afin de demander de l'aide sur le palier. 




Une méthode pour se relever
Vous pouvez essayer la méthode suivante, en compagnie de votre entourage, en vue d'anticiper une éventuelle chute. Cela vous permettra d'être plus serein(e) et d'adopter les bons gestes le cas échéant.

Si vous êtes en mesure de vous relever seul(e) :
  1. Allongez-vous sur le dos. Utilisez votre bras pour vous aider à basculer sur un côté. Repliez la jambe du dessus pour basculer sur le ventre
  2. Utilisez vos coudes, puis votre genou plié, puis vos mains pour vous relever progressivement
  3. Une fois à 4 pattes, marchez jusqu'à un fauteuil. En vous y appuyant, relevez-vous doucement et prenez-y place le temps de retrouver votre calme

Consulter son médecin
Après une chute, il convient de consulter son médecin traitant, même si celle-ci n'a engendré aucune blessure. Dans certains cas il est nécessaire de recourir à une consultation d'urgence : si vous saignez (même faiblement), si votre tête a heurté le sol ou un objet dans la chute, si vous avez des vertiges, nausées et/ou vomissements, si vous ressentez une douleur ou si vous êtes resté(e) allongé(e) par terre plus d'une heure. 



En somme, il est important de prévenir les chutes en maintenant une activité physique régulière. Si effectivement l'incident a lieu, les bons réflexes, acquis en s'entraînant par anticipation, seront cruciaux pour ne pas aggraver à la situation. Ils vous permettront de même de réduire l'angoisse du spectre d'une éventuelle chute qui tend à vous rigidifier... et à la favoriser.
Vous pourrez trouver des astuces supplémentaires sur la prévention en visitant notre page dédiée.

 

10 janvier, 2020

DERNIERS ARTICLES

PARTAGER