Dénutrition : symptômes et solutions

Richard R.

On estime que la dénutrition touche 17 à 38% des personnes âgées vivant en institution et 4 à 10% de celles résidant chez elles. Pouvant provenir de diverses causes, elle peut avoir des conséquences graves. Analyse des symptômes de la dénutrition et solutions pour la combattre.


Causes 

Le vieillissement a souvent un impact sur le régime alimentaire.
Cela peut être lié aux modifications physiologiques (ex : troubles de l'appétit), à la composition corporelle qui change (ex : diminution de la masse musculaire), voire à la survenance de troubles cognitifsdépressiondépendance...


Certains signes doivent alerter du risque de dénutrition. Citons notamment :

  • une perte de 2kg dans le dernier mois (ou de 4kg dans les 6 derniers)
  • une chute dans la consommation de repas (en quantité de nourriture ou en nombre de repas pris par jour)
  • une albuminémie inférieure à 35g/l ou une cholestérolémie inférieure à 1,60g/l
  • une constipation
Il est donc important de suivre l'évolution du régime alimentaire du senior et d'identifier au plus tôt tout signe avant-coureur de dénutrition. 


Conséquences

Le premier résultat direct est une perte de masse musculaire. Celle-ci peut à terme générer des troubles de la marche, une diminution de la mobilité et une augmentation du risque de chute. La peau peut également s'en trouver altérée : chez la personne alitée, le risque d'escarres devient plus grand. 



Solutions



Quel que soit notre âge, nous devons absorber au moins 2200 calories par jour. Si du fait d'une maladie nous en dépensons encore plus, il sera important d'en intégrer également plus en compensation.

Notons aussi que l'activité physique contribue à stimuler l'appétit. Lorsqu'il est question de reprendre du poids par exemple à la suite d'une période de dénutrition, l'exercice physique doit systématiquement être envisagé parallèlement. Il a pour effet de potentialiser la prise de poids, c'est-à-dire d'accentuer les effets positifs du nouveau régime alimentaire. 

Au quotidien, la prévention de la dénutrition passe par différents canaux. Citons en particulier : 

  • la consommation de 3 repas par jour. En y incluant autant que possible des féculents et laitages à chaque occasion, viande, oeufs ou poisson à 2 repas et bien sûr des fruits et des légumes
  • une supplémentation en vitamine D (selon avis de votre médecin)
  • un enrichissement de l'alimentation : addition de fromage râpé, crème fraîche, beurre... dans les repas (selon avis de votre médecin)
  • des compléments nutritionnels : ils peuvent être pris pendant ou en dehors des repas et sont généralement efficaces lorsqu'ils sont pris au moins un mois durant (selon avis de votre médecin)

Vous pourrez également découvrir des conseils en vidéo ci-dessous :
'


La dénutrition apparaît plus communément avec l'âge et peut avoir des conséquences graves telle que l'entrée dans la dépendance. La dépister et entreprendre les actions correctives au plus tôt est crucial pour redonner au corps l'énergie dont il a besoin. N'hésitez pas à en parler à votre médecin traitant qui pourra établir un diagnostic précis et définir la stratégie la mieux adaptée. 

20 novembre, 2019

DERNIERS ARTICLES

PARTAGER